CROCODILES    |    TORTUES    |    DRAGONS

Les origines des reptiles

Les reptiles, au sens courant, regroupent des animaux terrestres à température variable (ectothermes) et au corps souvent allongé et recouvert d’écailles. Ce groupement, autrefois désigné sous le taxon « Reptilia », incluant des animaux comme les dinosaures, les ptérosaures, les ichtyosaures, les plésiosaures et les pliosaures, s’est révélé être non pertinent avec l’essor de la cladistique. En effet le groupe des reptiles n’est pas monophylétique, issu d’un ancêtre commun unique. Les reptiles forment un regroupement paraphylétique, c’est-à-dire dont les représentants sont issus de plusieurs ancêtres différents. Certains animaux jadis considérés comme des reptiles, les ichtyosaures, se sont révélés avoir été vivipares ; d’autres tels les ptérosaures, étaient velus ; d’autres encore, les théropodes dinosauriens, ont survécu : ce sont les oiseaux ; enfin les « reptiles mammaliens » ont donné naissance aux mammifères. Les actuels crocodiliens, chéloniens, rhynchocéphales et squamates ont beau être tous ectothermes et recouverts d’écailles, ils appartiennent eux aussi à des lignées différentes, les crocodiliens par exemple étant bien plus proches des oiseaux que des lézards ou des tortues. Cependant, dans l’usage courant, ce regroupement pratique est toujours utilisé.

intro_rept

Une grande famille

La classe des reptiles comprend quatre ordres d’espèces contemporaines :

• les crocodiliens : 25 espèces de crocodiles, gavials, caïmans et alligators,

• les rhynchocéphales : 1 espèce de sphénodons,

• les squamates : environ 9 980 espèces de lézards (au sens large), serpents et amphisbènes («lézard-ver»),

• les chéloniens : environ 330 espèces de tortues.

 L’étude de ces animaux forme une des deux branches de l’herpétologie, l’autre étant celle des amphibiens. Les premiers animaux à pouvoir être placés dans cette classe sont apparus sur Terre dès le Carbonifère, en même temps que les amniotes.Premiers vertébrés à pouvoir coloniser le milieu terrestre, ils se développent rapidement en une grande diversité d’espèces. Ils dominent largement la Terre au Mésozoïque à travers les dinosaures, mais ceux-ci seront supplantés par les mammifères après leur disparition à la fin du Crétacé.

Les reptiles demeurent aujourd’hui bien représentés sur Terre avec plus de 10 000 espèces répertoriées en 2015, surtout localisées à proximité des tropiques.

Les dangers

Les reptiles ont depuis toujours fasciné les hommes. Ils inquiètent et font souvent peur, faisant l’objet d’une symbolique complexe. Ils sont omniprésents dans les mythologies du monde entier qui se sont également inspirées de leurs caractéristiques pour imaginer des créatures comme les dragons. Ces dernières années, l’élevage de reptiles se développe dans le monde, pour fournir le marché de la viande dans certains pays consommateurs, mais surtout pour le marché de la maroquinerie de luxe, qui utilisent leurs peaux, et pour celui des nouveaux animaux de compagnie. Le braconnage est également bien développé, et met en danger de nombreuses espèces, malgré les tentatives de régulation du commerce d’animaux sauvages menées au niveau international. Toutefois, la pollution et la disparition des habitats des reptiles sont les principaux dangers auxquels ils sont exposés.